XVI – La Maison Dieu

Le XVe Arcane se rapporte au mal démoniaque, le XVIe Arcane se rapporte au mal humain, c’est-à-dire au mal qui ne vient pas du dehors, mais à son origine au-dedans de l’âme humaine.

L’ascétisme négatif; dirigé contre la chair et non pas en vue des choses célestes, est la conséquence pratique de la matérialisation du Paradis et de la Chute.

La doctrine selon laquelle l’âme préexistante dans la sphère pré-terrestre a pris en soi le germe du mal en ayant péché, a pour conséquence pratique l’ascétisme positif, c’est-à-dire celui de l’expiation et de la réunion de l’âme avec Dieu.

L’ascèse positive ne lutte pas contre la chair, mais contre le germe du mal en l’âme en vue de sa réunion avec Dieu. L’ascèse positive est donc l’échange du bon pour le meilleur.

Le péché originel est commis avant la chute originelle, et aussi bien l’Hermétisme pré-chrétien que la Bible décrivent ce péché originel comme l’acte de désobéissance envers Dieu, c’est-à-dire la séparation de la volonté humaine de celle de Dieu et le désaccord entre ces deux volontés, causé par le désir d’un autre type de savoir que celui de la Révélation et d’un autre sujet du savoir que Dieu et sa révélation par le monde.

La mission primordiale et éternelle de l’humanité est de cultiver et de garder le jardin, c’est-à-dire le monde en état de coopération et d’équilibre entre l’esprit et la nature!

Les arbres et yoga que veulent cultiver les Hermétistes chrétiens sont donnés les sept colonnes de la maison que la Sagesse a bâtie, c’est-à-dire dans les sept jours de la Création, les sept miracles de l’Évangile de Saint-Jean, les sept paroles de Jésus-Christ commençant par Je suis et, enfin les sept sacrements de l’Église.

Il y a deux réponses à la question : qu’est donc le mal humain inné ? L’une, donnée par l’aile gauche de la Sagesse traditionnelle, est l’ignorance; l’autre, donnée par l’aile droite de la Sagesse traditionnelle, est le péché de la connaissance illicite.

C’est au sein de la volonté que le péché originel eut lieu et causa la Chute. La Genèse décrit ce péché de la volonté comme le désir de s’arroger la connaissance du Bien et du Mal, de devenir comme des Dieux.

Mais la Genèse ne se borne pas à la première étape de la Chute dans le Paradis : elle ajoute les trois étapes ultérieures : le fratricide de Caïn, la génération des Géants et la construction de la Tour de Babel.

Bien que ces trois étapes ultérieures ne soient que le développement quasi logique du péché originel commis dans le Paradis, elles constituent néanmoins des étapes nouvelles en ce qui concerne la réalisation du péché originel dans le domaine terrestre de l’histoire spirituelle de l’humanité. Car le fratricide de Caïn est le phénomène primordial contenant le germe de toutes les guerres, les révolutions et les révoltes futures de l’histoire du genre humain. La génération des Géants est le phénomène primordial, le germe proto-historique de toutes les prétentions futures dans l’histoire du genre humain, des individus, des groupes et des peuples à jouer des rôles de dominateurs et de souverains divins, ainsi que toutes les prétentions à être des surhommes. Et la construction de la Tour de Babel de la Genèse est le phénomène primordial contenant en germe toutes les tendances futures de l’histoire du genre humain à la conquête du Ciel au moyen des forces acquises et développées sur terre.

La XIVe Lame du Tarot ne représente que la Tour frappée par la foudre et fait abstraction du déluge et de l’exil de Caïn. Car cela suffit pour révéler au méditant sérieux l’Arcane synthétique du rapport entre la volonté et le sort, entre ce qu’on veut et ce qui arrive.

L’Arcane de la Maison-Dieu enseigne une loi générale et universelle qu’il présente sous la forme synthétique de la Tour de Babel. Loi générale et universelle, cela veut dire qui opère aussi bien dans la biographie individuelle que dans celle de l’humanité, aussi bien dans le passé, le présent et l’avenir. D’après cette loi, celui qui se révolte contre son Soi supérieur ne vivra sous la loi de la verticale mais sous celle de l’horizontale, c’est-à-dire qu’il sera errant et vagabond sur la terre. Celui qui s’unit à une des entités des hiérarchies déchues au lieu de son Soi supérieur, au point d’être possédé, sera noyé, c’est-à-dire qu’il succombera à la folie.

De même, celui qui bâtit une tour pour remplacer la révélation du Ciel, par ce qu’il a fabriqué lui-même, sera frappé par la foudre, c’est-à-dire qu’il lui arrivera l’humiliation d’être réduit à sa propre subjectivité et à la réalité terrestre.

La pointe de cette loi est que toute activité autonome d’en bas rencontre inéluctablement la réalité divine d’en haut. Ce qu’on bâtit par l’effort autonome du moi inférieur devra, tôt ou tard, être confronté avec la réalité divine et subir les effets de la comparaison avec elle. La Loi- ou l’Arcane- de la Tour de Babel se manifeste, par exemple, dans le fait du Purgatoire après la Mort.

Le Purgatoire est l’état de l’âme qui voit les actions, les opinions et les aspirations de sa vie passée sous le vrai jour de la Conscience trans-subjective. Personne ne la juge dans la lumière de la conscience complètement éveillé; c’est elle-même qui se juge.

On parle souvent des Ténèbres dans lesquelles l’âme plonge en entrant dans le Purgatoire, et du confinement solitaire qu’elle y subit. Il y a quelques vérités dans ces descriptions de l’état de l’âme au Purgatoire. Vue d’en dehors, l’âme qui entre au Purgatoire disparaît de la vue des autres âmes et se plonge ainsi dans les Ténèbres de l’invisibilité et de l’inaccessibilité.

Mais vue de l’intérieur d’elle-même, l’âme qui entre au Purgatoire est plongée dans la lumière absolue de la Conscience transsubjective qui, étant trop lumineuse, semble l’envelopper de Ténèbres. De même l’âme est amenée à se concentrer tellement qu’elle devient inaccessible à tout le monde.

Cf. Nuit obscure de Saint Jean de la Croix.

La foudre qui frappe, c’est la lumière divine qui éblouit et qui pèse; la tour frappée c’est tout ce qu’avaient édifié les puissances humaines de l’entendement, de l’imagination et de la volonté qui se trouve confronté avec la réalité divine; les constructeurs qui tombent, c’est l’école de l’humilité pour les puissances humaines de l’entendement, de l’imagination et de la volonté. Ainsi donc, le Purgatoire, la voie de purification qui précède l’illumination et l’union mystique, les grands événements historiques qui obligent l’humanité à un nouveau départ, les événements individuels enfin où des hommes sont terrassés par un coup de foudre pour s’en relever, soit illuminés, soit aliénés.

S’élever et s’abaisser pour être élevé reviennent donc, en biologie, à la spécialisation qui fournit des avantages temporaires et à la croissance générale, à l’évolution équilibrée des facultés physiques et psychiques des êtres. Et ce qui est vrai dans le domaine biologique, l’est aussi dans d’autres domaines.

Croître ou bâtir, voilà le choix auquel reviennent le chemin du salut et le chemin de la perdition ou le chemin du perfectionnement sans fin et celui qui aboutit à une impasse.

L’idée de l’enfer est celle de l’impasse spirituelle définitive; l’idée du Purgatoire réfère au processus qui rejette les tendances vers les impasses de la spécialisation en vue de garder ouverte la voie du perfectionnement, le chemin du Salut.

L’Hermétisme pratique, c’est-à-dire vécu n’est ni science occulte, ni magie, ni gnose, ni mystique mais bien leur synthèse. Il est l’Arbre et non pas la Tour. C’est l’homme lui-même, l’homme entier – qui est philosophe, magicien, gnostique et mystique à la fois – qui est cet Arbre.

Il est l’Arbre des Séphiroth de la kabbale, l’Arbre de la Connaissance et de la Vie au milieu du jardin d’Éden, mais surtout l’Arbre de la Mort et de la Résurrection, la Croix d’où surgit la Rose. La Croix mortifiante et vivifiante à la fois. La Croix ou le supplice du Calvaire et la gloire de Résurrection sont unies.

Car la Croix est la loi de la croissance : celle du mourir et du devenir perpétuel. Elle est la voie qui échappe aux impasses de la spécialisation, celle de la purification qui mène à l’illumination et aboutit à l’union.

L’Hermétisme pratique, c’est la mystique, la gnose, la magie et la science de la croix. L’objet de sa poursuite, son impulsion de base et sa raison d’être est le grand œuvre de la croissance opérant par transformation, sublimation, transsubstantiation et transmutation spirituelle, psychique et corporelle. Oui, l’alchimie, le principe alchimique, est l’âme de l’Hermétisme. Et ce principe est exprimé dans l’Évangile : que rien ne périsse et tout soit sauvé.

La Bonne Nouvelle est celle de la Résurrection, de la Grande opération alchimique de la transmutation de l’être humain.

La libération par la chirurgie spirituelle, la puissance grâce à la construction d’un mécanisme mental ou autre , la résurrection grâce à la croix, à la loi de la croissance spirituelle, voilà les trois idéaux entre lesquels toute âme humaine doit choisir.

Or l’Hermétisme a fait son choix. Il a embrassé à jamais la loi de la Vie vive, la Croix comme vocation, et la résurrection comme son idéal. C’est pourquoi il n’a rien de mécanique ni de chirurgical.

L’Hermétisme étant l’art de devenir, l’art des transformations, des transsubstantiations et des transmutations de la conscience humaine, ne peut se servir d’aucun instrument intellectuel. Les symboles dont il use, dont il se laisse imprégner, ne sont pas des instruments de la pensée, mais ses guides et ses maîtres.

La magie de la croix, l’alchimie opérant dans le mariage des opposés, est donc le seul espoir du monde, de l’humanité et de leur histoire. Et c’est précisément, ce principe du mariage des opposés qui est sous-jacent à l’Hermétisme; il rejette le principe du divorce et de la guerre, le principe chirurgical, aussi bien en théorie, qu’en pratique spirituelle, morale et intellectuelle. L’âme de l’Hermétisme est : Que rien ne périsse et que tout soit sauvé.

Pour ramener les brebis égarée au troupeau, la volonté fondamentale sous-jacente au désir de dominer, doit prendre conscience du fait que c’est dans le domaine de l’amour et non pas dans celui du commandement qu’elle trouvera ce qu’elle cherche. Voilà le retour de la brebis égarée, le processus alchimique de la transmutation d’un vil métal en or.

Le moyen pratique en est la méditation. C’est la méditation profonde qui permet de présenter la voie alternative à toute brebis égarée en nous, avec une force suffisante pour l’impressionner. Méditer, c’est penser en présence de Dieu, tout comme prier est parler en présence de Dieu.

C’est pourquoi les états ou les étapes de l’âme correspondent à la concentration, à la méditation et à la contemplation sont ceux de la purification, de l’illumination et de l’union. Et ce sont les trois vœux sacrés d’Obéissance, de Chasteté et de Pauvreté, qui rendent efficaces la concentration, la méditation et la contemplation en vue de la réalisation de la purification, de l’illumination et de l’union de l’âme.

Le XVIe Arcane du Tarot, celui de la tour foudroyée, révèle la nature et les dangers des impasses de la spécialisation. Il ne faut pas bâtir, il faut croître.

Les tours seront foudroyées et les ballons abattus par le vent. En dernière analyse, c’est la Mort et la Naissance qui sauvent constamment l’évolution humaine et jouent le rôle de la foudre et du vent.

Il n’y a rien de mécanique et d’automatique au fond des choses du monde. Débarrassez-vous des apparences mécaniques, et vous trouverez que le monde est une chose morale, l’amour crucifié.

Le XIVe Arcane est donc un avertissement adressé à tous les auteurs de systèmes (intellectuels, pratiques, occultes, sociaux, politiques, etc.) dans lesquels un rôle important est assigné à la mécanicité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s